Les lieux à visiter au printemps pour voir les cerisiers en fleurs au Japon

Publié le : 20 décembre 20214 mins de lecture

La floraison des cerisiers est l’une des périodes de l’année les plus attendues au Japon. Vers la fin du mois de mars et le début du mois d’avril, le « hamani » a lieu. C’est le nom donné à la fête au cours de laquelle les gens affluent dans les parcs et les aires protégés pour pique-niquer et accueillir le printemps à l’ombre des cerisiers.

Plus qu’une simple tradition, le « hamani » revêt une grande importance dans la culture japonaise, car il constitue une manière de vénérer la fragilité de la nature et invite à réfléchir au sens de la vie. Voici alors 3 lieux à visiter au printemps pour voir les cerisiers en fleurs au Japon.

Nakameguro Tokyo : le paradis des fleurs au printemps

De fin mars à début avril, Tokyo se transforme et la fièvre des cerisiers en fleurs s’empare de la ville. Le quartier branché, mais décontracté de Nakameguro regorge de cafés et de boutiques à la mode. Pourtant, au printemps, son canal tranquille prend des allures de carnaval. Des lanternes bordent les avenues et des stands de nourriture s’installent pour vendre des boissons et des en-cas à la foule qui se presse dans les rues.

Ses quelque 800 arbres qui bordent un tronçon de 3,8 kilomètres de long et forment une arche rose pâle au-dessus de la rivière. Depuis les ponts qui enjambent l’eau, les reflets scintillent comme par magie et donnent lieu à des photos si étonnantes qu’il est difficile de croire qu’elles sont réelles. Les arbres sont illuminés le soir et le spectacle est plus beau au coucher du soleil.

Notez aussi que les dates de ce festival sont parfois légèrement modifiées pour correspondre à la floraison, alors informez-vous avant de choisir la date de votre séjour à Nakameguro.

Ueno Park Tokyo et ses 1000 cerisiers

L’un des endroits les plus traditionnels pour célébrer le « hanami » à Tokyo est le parc Ueno, situé au nord-est de la ville. L’atmosphère dans le parc à la fin mars et au début avril est tout simplement magnifique.

Beaucoup des gens viennent assister à la floraison des plus de 1 000 cerisiers plantés dans le parc qui fleurissent quelques jours plus tôt que les arbres des autres parcs. Il est typique de voir le long de l’avenue principale du parc des groupes de travailleurs festoyer au pied d’un cerisier, sans chaussures et assis sur une bâche en plastique. Un endroit particulier du parc se trouve près du temple Kiyomizu Kannon, où se trouve le cerisier pleureur japonais appelé « shidare zakura ».

L’entrée est gratuite toute la journée, mais il faut payer un billet pour visiter le zoo à l’intérieur. Le parc est littéralement entouré de plusieurs attractions intéressantes telles que le Musée national de la nature et des sciences, le Musée d’art métropolitain de Tokyo, le Musée national d’art occidental et le sanctuaire shintoïste Ueno Toshogu.

Arashiyama Kyoto l’endroit idéal

Arashiyama est un district situé à la périphérie de Kyoto. Il s’agit en fait de l’un des endroits où vous pourrez admirer les cerisiers en fleurs au Japon. En effet, les cerisiers d’Arashiyama atteignent leur apogée début avril. Les arbres sont illuminés le soir avec pour toile de fond des montagnes, des ponts et des étangs ce qui constitue un cadre exceptionnel pour les amateurs de photographie.

Mise à part les cerisiers d’Arashiyama, cet endroit possède également une magnifique forêt de bambous située à la périphérie ouest de Kyoto. Vous pouvez choisir comment vous voulez le voir, à pied ou en rickshaw. Dans tous les cas, vous serez impressionné par les gigantesques tiges de bambou qui semblent vouloir toucher le ciel. Outre la forêt, ce quartier possède une zone commerciale animée où vous trouverez les boutiques les plus variées.

Pourquoi se rendre au Mont Irashi en automne ?
Randonnée au Mont Fuji, le point culminant du Japon

Plan du site